Château d'Arlay - Côtes du Jura blanc "Tradition" 2009

Obtenu par assemblage d’1/3 de Savagnin et de 2/3 de Chardonnay avant fermentation (et non pas par assemblage de deux vins de cépage), suivi d’un élevage de trois ans en gros foudres toujours bien remplis, ce vin sec se sert tempéré en apéritif, sur asperges sauce mousseline, écrevisses, poisson de rivière (truite aux amandes, carpe farcie), viandes blanches (blanquette de veau), endives au jambon, cuisine exotique, volaille en crème, fondue, fromages de montagne (Jura, Savoie, Pyrénées, Suisse).

Arômes de noisette, de raisin sec, de thé, de chèvrefeuille. Toujours servir tempéré, jamais trop frais.

Nos vins blancs Tradition se garderont au moins 15 ans. Ils accentuent alors leur typicité due à la présence de Savagnin et à une lente oxydation parfaitement intégrée au vin.

Plus de détails

18,30 € TTC

Ajouter à ma liste d'envies

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
France
France
Blanc
Blanc
2009
2009
12,5%
12,5%
1/2 heure avant de servir
1/2 heure avant de servir
Servir entre 14°C et 16°C
Servir entre 14°C et 16°C
A boire ou à garder
A boire ou à garder
  • Nom du vin Château d'Arlay - Côtes du Jura blanc "Tradition" 2009
    Pays France
    Région Jura
    Appellation Côtes du Jura
    Couleur Blanc
    Millésime 2009
    Cépage 34% Savagnin 66% Chardonnay
    Degré d'alcool 12,5%
    Conseil Servir entre 14°C et 16°C
    Domaine et le vin Situé au coeur du vignoble jurassien, le Château d'Arlay offre le profil d'un véritable "Grand cru" de l'Appellation Contrôlée "Côtes du Jura". Le domaine fût en effet constitué dès le Haut Moyen-Age par les Comtes de Chalon-Arlay, Princes d'Orange, au pied de leur puissante forteresse. Plus tard il deviendra "Vigne Royale" d'Angleterre, d'Espagne puis de France. Certains auteurs ont d'ailleurs écrit qu'Arlay serait le plus ancien "Château-Vignoble" de France: sa création est attestée par des archives dès la fin du XIème siècle. Jamais, depuis ces temps reculés, l'activité viticole n'a cessé au Château d'Arlay
    Oeil Robe de couleur or aux reflets d'abord jaunes-verts, puis évoluant vers le vieil or avec l'âge.
    Nez Nez d'agrumes confits, de fruits secs (amande, noisette), de chèvrefeuille, de céleri, de thé, de pain grillé, de miel de sapin ou d'acacia.
    Bouche Bouquet d'amandes sèches, de miel, de poire bien mûre, de kirsch, avec une touche de fenouil, d'anis ; structure à la fois grasse et nerveuse avec une pointe d'amertume en finale, donnant parfois une impression tanique et iodée typique des vins du Jura.
    Boire à partir de Des maintenant.
    Boire avant 2020
    Ouvrir 1/2 heure avant de servir
    Servir Servir entre 14°C et 16°C
    Garde A boire ou à garder
    Suggestions gourmandes Idéal pour accompagner asperges sauce mousseline, avocats, poissons et fruits de mer, ou mieux encore, d'eau douce , volailles, veaux ou lapins en crème, gratins, plats exotiques aux épices tendres, fromages affinés de montagne.
    Type Blanc
  • Le vin est obtenu par l'assemblage des deux raisins recommandés pour l'AOC: 1/3 Savagnin (rendement 15 à 30 hl/ha), et 2/3 Chardonnay (rendement 35 à 45 hl/ha). Les raisins sont assemblés dès la vendange, avant vinification, dans la pure tradition locale. Suivent les 2 fermentations en cuve. Sa robe de couleur or aux reflets d'abord jaunes-verts,évolue vers le vieil or avec l'âge. Au nez nous trouvons un bouquet d'agrumes confits, de fruits secs (amande, noisette), de chèvrefeuille, de céleri, de thé, de pain grillé, de miel de sapin ou d'acacia. En bouche sa structure à la fois grasse et nerveuse avec une pointe d'amertume en finale, donnant parfois une impression tanique et iodée typique des vins du Jura. Ne le ratez surtout pas avec de champignons à la crème, un chapon aux morilles ou encore des riz de veau aux champignons.