Michel Couvreur - Whisky Pale Single Single Agrandir l'image

Michel Couvreur - Whisky Pale Single Single

Prélevé sur un rarissime sommet de la hiérarchie des bois au début de leur pénétration du distillat brut. Floral, une longueur provocante sous une trompeuse fragilité, du nerf à revendre. Vigoureuse dominante fruitée, légèrement amère, à peine iodée.

Il se consomme légèrement frappé, en apéritif comme en digestif (trop de froid étoufferait la subtilité de son parfum).

Plus de détails

92,00 € TTC

Ajouter à ma liste d'envies

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Ecosse
Ecosse
Spiritueux
Spiritueux
45%
45%
Servir légèrement frappé.
Servir légèrement frappé.
  • Nom du vinMichel Couvreur - Whisky Pale Single Single
    PaysEcosse
    RégionNorth-East Scotland
    AppellationWhisky
    CouleurSpiritueux
    MillésimeN/A
    Degré d'alcool45%
    Domaine et le vinLa maison Michel Couvreur, gérée maintenant par son gendre, est un embouteilleur indépendant belge de whisky écossais dont les caves de vieillissement se trouvent à Bouze-lès-Beaune, en Bourgogne.
    OeilTeinte opale claire.
    NezParfum vigoureux, fruité et iodé.
    BoucheTrès nerveux et puissant préservant la fraîcheur vigoureuse des jeunes malts.
    ServirServir légèrement frappé.
    TypeSpiritueux
  • À l'origine producteur-négociant de vin de Bourgogne de 1951 à 1978, Michel Couvreur acquiert les caves du Molet à Bouze-lès-Beaune en 1956, puis s'établit en Écosse en 1964, quelques années après avoir transféré le siège de sa société en Angleterre. Il étudie les procédés de fabrication de whisky et en 1971 ferme les bureaux de Londres et se concentre désormais sur la vente de vins sur le marché canadien. En 1978, il enregistre sa société comme distillerie de whisky en Écosse et commence la distillation en 1986 à Edradour. La société Michel Couvreur est incorporée en 1990 à Old Meldrum, dans l'Aberdeenshire.

    Il s'est spécialisé dans les whiskies insolites produits selon des méthodes artisanales, comme le Bere Barley, un whisky tenant son nom d'une variété d'orge à faible rendement cultivé aux Orcades. Contrairement à nombre d'embouteilleurs indépendants, Michel Couvreur ne précise jamais sur les étiquettes de ses bouteilles la distillerie où chaque whisky est produit. Ceux qui sont réduits le sont avec de l'eau de source ou de lac d'Écosse importée en citernes.

    Cet embouteilleur considère que « 90 % de la qualité d'un whisky provient du fût, et seulement 10 % du procédé de distillation », et voit l'utilisation de fûts de bourbon, popularisée depuis les années 70 à la place de fûts de xérès, plus rares et plus coûteux, comme une « grande tragédie ».